Guide du locataire pour un bail commercial

Publié le : 06 décembre 20228 mins de lecture

Un endroit où exercer votre activité est une nécessité de base lorsque vous vous lancez dans l’entreprise de vos rêves. Si cet endroit est votre propre maison, il n’y a pas de préoccupations majeures en ce qui concerne l’immobilier, sauf que vous pouvez avoir besoin d’une licence pour l’entreprise et peut-être une sorte de permission de votre conseil local. Mais la donne change considérablement lorsque vous envisagez de louer un espace commercial. La première étape dans un tel cas consiste à trouver un avocat compétent en matière de litiges relatifs aux baux commerciaux ou un avocat spécialisé dans le droit commercial qui connaît bien le droit de la propriété commerciale. Le gouvernement australien a créé des réglementations et des règles bien définies sur la construction des baux commerciaux. Toutefois, l’interprétation du langage et de la terminologie juridiques dépasse souvent la plupart des gens d’affaires et c’est une autre raison pour laquelle un avocat commercial ou un avocat spécialisé dans les litiges relatifs aux baux commerciaux doit être engagé pour créer le document de bail commercial.

Contrat contraignant

Comme tout autre contrat, un bail commercial est un contrat juridiquement contraignant conférant certains droits au locataire sur une période définie. Le preneur ou le locataire doit comprendre chaque élément de ce qui est écrit dans le document contractuel avant d’apposer sa signature et d’accepter les conditions décrites dans le contrat. Il est important que le locataire comprenne également que si un litige malheureux survient, ses intérêts ne peuvent pas être protégés sous le couvert de l’ignorance. Mais de telles situations peuvent être évitées en engageant un avocat commercial compétent ou un avocat spécialisé dans les litiges relatifs aux baux commerciaux. Les professionnels du droit peuvent comprendre le document de bail en profondeur et éliminer les clauses ou les conditions qui peuvent potentiellement faire boule de neige et devenir un problème pour le locataire à une date ultérieure.

Diligence raisonnable

La signature d’un bail commercial doit être faite avec beaucoup de soin et de diligence raisonnable. La diligence raisonnable est une composante importante de tout contrat et plus encore avec un bail commercial. Certains propriétaires peuvent présenter de multiples raisons pour se hâter dans le processus d’un bail commercial et des pressions peuvent également être exercées par votre agent immobilier et ces raisons peuvent inclure d’autres clients qui attendent pour s’emparer des mêmes locaux, le propriétaire part en tournée à l’étranger, et ainsi de suite. Mais il est difficile de vérifier ces revendications et une fois que vous avez signé sur les pointillés, vous risquez de vous faire piéger. Par conséquent, vous devez toujours vous concentrer sur ce qui est dans votre intérêt. Un avocat commercial qui a une connaissance approfondie des avocats de la propriété commerciale peut vous aider et s’assurer que vous n’êtes pas contraint de signer un document de bail commercial préparé par le propriétaire ou ses agents.

Experts juridiques vous accompagnent

Lorsque vous planifiez un bail commercial, l’idéal est de vous faire aider par des experts juridiques comme un avocat spécialisé dans le droit commercial ou un avocat spécialisé dans les litiges relatifs aux baux commerciaux. La plupart des hommes d’affaires ne peuvent pas comprendre le langage juridique ou l’implication des différentes dispositions. Mais les professionnels du droit peuvent approfondir les différentes clauses et suggérer des modifications si nécessaire ou même suggérer l’ajout de nouvelles clauses afin de protéger pleinement vos intérêts en tant que locataire. Vous devez également consulter votre comptable et/ou votre conseiller financier afin de mieux comprendre le flux de trésorerie et d’avoir une idée globale des dépenses liées au bail pendant toute la durée de celui-ci. De même, vous devriez également vous adresser à vos assureurs pour comprendre la meilleure couverture d’assurance possible pour les locaux loués.

Conseil local

Des pouvoirs importants sont dévolus à vos conseils locaux en ce qui concerne l’implantation d’entreprises dans une zone définie. Par conséquent, lorsque vous recherchez des locaux pour votre entreprise, vous devriez envisager plusieurs options de sorte que si l’une de vos options est frappée par une réglementation du conseil local, vous avez une autre option avec laquelle travailler. De même, si vous créez une entreprise de vente au détail, vous devez également tenir compte du nombre de visiteurs réguliers que vous pouvez attendre dans les locaux choisis et de la manière dont ce nombre peut augmenter sur une période donnée. L’accessibilité facile aux locaux, les facilités de stationnement ainsi que les réglementations en matière de stationnement pèseraient également dans la balance pour les commerces de détail.

Comprendre la différence entre les types de baux

Lors de la création d’un acte de bail, vous devez également savoir qu’il existe différents types de baux et que vos besoins de croissance doivent être pris en compte lors du choix du type de bail. Vous devez donc vous demander si vous devez opter pour un bail à court terme ou un bail à long terme. Peut-être avez-vous l’intention de déménager dans un endroit plus grand et différent dans un avenir proche, auquel cas un bail à court terme serait idéal. Mais, lorsque le local que vous avez envisagé est idéal pour un séjour plus long, vous devriez négocier un bail à long terme avec le bailleur.

Centres commerciaux

Si vous louez un espace dans un centre commercial, vous devez faire preuve d’une grande prudence. Généralement, les centres commerciaux facturent un loyer plus élevé par rapport à un espace similaire ailleurs et peuvent avec de nombreuses restrictions aussi en ce qui concerne le type d’entreprise et vous pouvez ne pas être autorisé à mener certaines activités. Parmi les autres considérations, citons les heures de fermeture et d’ouverture, le traitement des clients gênants, les dispositions de sécurité communes, l’utilisation des espaces communs, etc. Un avocat commercial peut vous aider à mieux comprendre ces contraintes.

Considérer également ces facteurs

La durée du bail serait-elle suffisante pour mettre en place l’entreprise et en tirer un profit raisonnable pendant toute la durée du bail ? En cas de fluctuation de la valeur marchande raisonnable du loyer du bail, existe-t-il une clause dans le contrat de bail prévoyant qu’un évaluateur de détail réévalue le loyer ? Qui est responsable du paiement des frais juridiques pour la création du document de location et à quels intervalles devez-vous payer le loyer ? Si le loyer est payé chaque mois, est-ce au début du mois ou à la fin du mois et le paiement tardif entraîne-t-il une pénalité ?

Quelles sont les options intégrées dans le contrat de location ?

Y a-t-il une option de fermeture ou de sortie à court terme à votre disposition ? À un certain moment au cours de la durée du bail, si vous choisissez d’être propriétaire des locaux loués, existe-t-il une disposition pour négocier cela. Quelles sont les conditions de renouvellement du bail et les conditions régissant la sous-location ? Qui est responsable des dépenses supplémentaires telles que le réaménagement, les réparations, le nettoyage, les frais d’électricité, l’entretien, etc.

Plan du site